Nouvel itinéraire Le Mas – La Clue

Nouvel itinéraire Le Mas – La Clue

Départ

Dénivellation

Distance

Durée

Niveau

Carte

 

 

 

 

Ce parcours vous fait emprunter en partie le chemin Le Mas Aiglun qui figure sur le plan cadastral Napoleonien

Il vous permet de surplomber la vallée de la Gironde puis celle de l Esteron avec au loin le Mont Vial se situant rive droite du Var menant a Nice

A partir de la chapelle de St Sébastien, prendre la départementale sur 500m, puis à gauche, prendre le chemin menant à Espéranche.

Contourner la bâtiment par la gauche et prendre le chemin rural.

Laisser sur sa gauche le chemin montant à la source de Fouan Daret.

En arrivant à La Clue du Mas, vous traversez des ruines qui sont sans doute des restes d’un poste de contrôle.

Une fois au hameau de La Clue, revenir sur vos pas. (2h30 au total).

Variantes possibles:
– Emprunter à gauche le GR4 puis le quitter à la borne 97 à gauche vers Le Mas (3h au total)
-Emprunter le GR4, passer par les Tardons, le quitter pour descendre au pont, puis prendre à droite pour revenir au Mas (4h au total).

© Tous droits réservés - Le Mas - Site réalisé par Minerall Group

Tour de l’Arpille

Tour de l’Arpille

Départ

Dénivellation

Distance

Durée

Niveau

Carte

 

 

 

 

Cet itinéraire est le prétexte pour effectuer une pleine journée de randonnée, en alternant les qualités du cheminement : piste, sentier secret, sentier muletier.

Il y aura tout de même une échappatoire par le village de Gars pour ceux qui voudraient décrocher.

La beauté des sites traversés donnera envie de poursuivre cette grande boucle qui peut conclure un agréable séjour d’entraînement à la randonnée en montagne depuis le village.

Long itinéraire à entreprendre après un bon entraînement car il y a de la distance et de la dénivellation. Depuis le village, il faudra en véhicule suivre la D.10 sur 8km environ, jusqu’au carrefour avec la D.5 au pied du col de Bleine.

La randonnée débute à la balise 113 (1.129m) par un petit sentier confidentiel et rejoint la piste forestière (1.350m – b.114) laquelle va s’étirer sans difficulté à flanc de montagne. Négliger la première intersection de piste (b.115) pour continuer à progresser vers l’Ouest.

En épousant le mouvement de terrain, franchir facilement trois vallons, retrouver une intersection de pistes et une centaine de mètres plus loin la balise 119 (1.270m).

Quitter la piste qui file vers Saint-Auban pour s’élever sur la droite (Nord) et parvenir rapide- ment au col de Baratus (1.292m). Descendre vers le Nord-Est pour trouver la balise 120, suivre la piste sur près de 700m, jusqu’à un virage très prononcé (1.202m). C’est un sentier qui se poursuit par de nombreux lacets vers le quartier Chastellas, avant de traverser le vallon de Combe Fée.

Passer les zones ravinées du Coste de l’Oubrée, pour s’ approcher des campagnes de Gars (720m – b.34). Amorcer maintenant la remontée entre le Coste Faou et le Coste de Pra Cournu, le quartier les Villars, le vallon du Plan, frôler la barre du Claou et par une longue traversée atteindre le col de Bane (1.380m – b.112).

Suivre la ligne de crête vers l’Ouest pour rejoindre la piste forestière dans un virage très prononcé (1.478m – b.111). Descendre par la piste de desserte du poste de guet de l’Arpille jusqu’à la première intersection (1.351m – b.110).

Continuer vers l’Ouest presque de niveau sur 1 km environ pour retrouver la balise 114 et le petit sentier raccourci qui conduit directement au point de départ.

De retour au village, une halte s’impose à l’auberge du village.

© Tous droits réservés - Le Mas - Site réalisé par Minerall Group

Pic de Fourneuby

Pic de Fourneuby

Départ

Dénivellation

Distance

Durée

Niveau

Carte

 

 

 

 

Troisième point le plus haut de la commune avec ses 1.607m, le pic de Fourneuby est ce sommet rocheux que l’on aperçoit très bien au Sud du village.

Partage des eaux entre les vallées de l’Estéron et du Loup, sa crête domine de près de mille mètres les eaux de la Gironde.

Son ascension d’abord en pleine forêt sera complétée par un beau passage en crête.

D epuis le village, c’est le sommet le plus rocheux que l’on aperçoit vers le Sud ; si proche du village, il exige une bonne condition physique et du moral car il semble narguer le randonneur tant il est difficile de voir comment l’atteindre depuis le départ.

Depuis la fontaine (900m- b.99) descendre vers l’Est pour s’engager (b.100) sur le bon chemin muletier qui conduit sur le pont de la Gironde (727m – b.101). Franchir le pont et s’engager sur la droite (Sud) pour remonter sur 120m de dénivelé les bords du vallon Fontanier, avant de le traverser.

Le cheminement, toujours sous un beau couvert boisé, avec un début entre les murets de pierres moussues, s’élève grâce à de nombreux lacets sur la croupe qui frôle les rochers du Funeiret.

C’est au-dessus d’un immense « entonnoir » que l’on atteint la crête à la cote 1.481m (b.103). C’est la fin de la partie forestière et débute la zone plus rocheuse et garnie de végétation plus rase. La vue s’ouvre sur le vaste Plan de Peyron et le long massif du Cheiron qui domine la station de ski la plus méridionale des Alpes du Sud : Gréolières les Neiges.

Le sentier suit les ondulations de la crête qui monte à 1.503m, pour redescendre à 1.417m, dans une végétation assez rase qui encombre le parcours, avant la dernière montée sur le pic de Fourneuby (1.607m). Point important de l’épine dorsale de la Monta- gne de Thorenc qui comme dans toutes les Préal- pes de Grasse est orientée d’Ouest en Est.

Entre cette crête et la Montagne du Cheiron s’étire la vaste plaine de Thorenc, qui abrite une importante réserve naturelle de bisons, unique dans le département.

De retour au village, une halte s’impose à l’auberge du village.

© Tous droits réservés - Le Mas - Site réalisé par Minerall Group

Circuit de Charamel

Circuit de Charamel

Départ

Dénivellation

Distance

Durée

Niveau

Carte

 

 

 

 

Ce circuit commencera par le frais ubac de la forêt domaniale de la Gironde et passera par les petits hameaux des Tardons et de La Clue.

Il faudra aborder le versant plus chaud de l’adret de la montage de Charamel au relief typique des massifs préalpins d’orientation Est-Ouest qui ramènera par une longue traversée au village pour retrouver sa fraîche fontaine, son bar lounge et son aire de jeu pour les enfants.

Depuis la place (900m- b.99) descendre vers l’Est pour s’engager (b.100) sur le chemin muletier qui conduit sur le pont de la Gironde (727m -b.101). Après l’avoir traversé prendre à gauche (b.102) presque dans le lit de la rivière, pour utiliser un sentier qui va traverser le vallon de la Combe Croux ; négliger une trace à gauche qui conduit au hameau en ruines du Sarrodier.

Le sentier continue de s’élever dans une forêt assez dense, puis descend légèrement pour franchir sur une belle passerelle de bois le val- lon de Pigros avant de remonter vers les ruines homonymes. Bientôt débute la descente sur une croupe, qui par de nombreux lacets conduit au magnifique pont à plusieurs arches sur la Gi- ronde (534m) restauré en 2002.

Une courte remontée permet de trouver le ha- meau des Tardons (650m -b.95). Le petit sentier vient traverser la D.10 (b.96) pour s’élever vers le quartier de La Clue. Au déboucher du chemin sur la route goudronnée, contourner le parking sur quelques dizaines de mètres et emprunter sur la droite, un petit chemin de terre.

La montée assez pierreuse est composée de nom- breux lacets qui permettent une progression sans à-coups pour passer la crête (1.160m). Il faudra descendre 70 mètres de dénivelé dans le versant ubac pour trouver la balise 97. A partir de ce point, remonter près de 140m pour retrouver de nouveau la ligne de crête (1.230m).

C’est seulement à partir de ce point que com- mence véritablement la descente vers le village, par une longue traversée sous la montagne de Charamel.

L’église sur son promontoire est en point de mire, l’arrivée est proche via la balise 98 et les petites ruelles.

De retour au village, une halte s’impose à l’auberge du village.

© Tous droits réservés - Le Mas - Site réalisé par Minerall Group

L’Arpille

L’Arpille

Départ

Dénivellation

Distance

Durée

Niveau

Carte

 

 

 

 

Il y a des sommets comme des hommes : on y trouve de fortes personnalités, eh bien ce sommet en est un exemple car il est identifiable dans toute la vallée.

L’assaut de l’Arpille (1.686m), point haut de la commune, offrira par temps clair un très beau panorama sur toutes les Préalpes de Grasse et le lointain massif alpin.

Il est pourvu d’un poste de guet contre les feux de forêts, pour lequel une piste sert à ravitailler les guetteurs.

Depuis la place Jules Muraire dit Raimu (900m -b.99), prendre la montée de l’église par des escaliers pavés afin de passer en contrebas de l’église et d’un réservoir ; c’est dans le pré que se divisent les itinéraires (b.98).

Prendre à gauche (Ouest) la direction du col de Bane en suivant un bon sentier qui permet de gagner de l’altitude par de larges lacets jusque sous le sommet de Charamel, puis par une longue traversée on atteint le col de Bane (1.380m – b.112).

S’engager à gauche (Ouest) sur la longue crête qui s’étale mollement sur plus de 1,5km pour rejoindre dans un virage très prononcé la piste forestière (1.479m – b.111). D’abord en suivant cette piste jusqu’à la cote 1.490m, puis par un très bon raccourci qui évite un grand décrochement de la piste vers le Nord, retrouver celle-ci sur la ligne de crête et la suivre jusqu’au point culminant : l’Arpille (1.686m) coiffé de son poste de guet.

La présence de ce poste de surveillance est pri- mordiale pour déclencher l’alerte en cas de feux de forêts et ce site permet une couverture très importante du territoire. Si le temps est beau, le panorama qui s’offre aux randonneurs permettra l’observation de l’implantation astucieuse des différents villages : Saint-Auban, Briançonnet, Gars, Amirat, Les Mujouls, Le Mas, mais aussi dans le lointain (s’il n’y a pas de brume de chaleur) des cimes de la chaîne frontalière dominées par le Gelas (3.143m) ou l’Argentera (3.297m).

En cas de mauvais temps ou de temps orageux c’est un lieu à éviter car sa position dominante attire régulièrement la foudre.

Retour par le même itinéraire. De retour au village, une halte s’impose à l’auberge du village.

© Tous droits réservés - Le Mas - Site réalisé par Minerall Group

Pic de l’Aiglo

Pic de l’Aiglo

Départ

Dénivellation

Distance

Durée

Niveau

Carte

 

 

 

 

Au départ du paisible quartier de la Serre, l’ascension du pic de l’Aiglo (1.644m), deuxième sommet important de la commune, apportera une belle satisfaction aux randonneurs.

Plaisir de découvrir «comme un aigle» la station climatique de Thorenc et le site du Castellaras (1.400m), ainsi qu’un passage au mythique col de Bleine (1.439m), point de départ des parapentistes et des nombreux cueilleurs de champignons.

Depuis le village, descendre en véhicule par la D.110 en passant par le Pont, les Sausses, la Serre, pour se garer à proximité de la balise 108. Le sentier reste un moment parallèle au cours de la Gironde, avant de s’élever plus sérieusement pour traverser une piste forestière (1.200m – b.107). Une traversée dans la forêt domaniale de Bleine conduit sur la route D.5 (1.400m – b.106).

Utiliser cette voie sur une centaine de mètres afin de retrouver un premier raccourci, puis un se- cond qui se dirige vers le col de Bleine (1.439m – b.104). On remarquera la stèle commémorative du crash sur le pic de l’Aiglo, d’un bombardier B24 Libe- rator le 27 Mai 1944…. et du sauvetage des six rescapés américains, mobilisant une partie de la population du Mas et de Thorenc, où ils furent abrités durant plusieurs mois.

À l’occasion du 60ème anniversaire le 8 mai 2004, il fut noté la présence exceptionnelle de deux Américaines : petites-filles d’aviateurs res- capés du crash. Le train d’atterrissage de cet avion, récupéré avec difficulté, est exposé dans le village du Mas. Suivre (Est) la route de desserte du pylône jusqu’au premier lacet (b.105); le sentier qui fait suite s’élève légèrement jusqu’à une piste forestière.

La suivre sur près de 200m pour la quitter à la sortie d’une courbe, afin de découvrir la crête de la montagne de Thorenc, que l’on va suivre sur plus d’un kilomètre pour atteindre le pic de l’Aiglo (1.644m).

Il est à noter que depuis le village du Mas, ce pic n’apparaît pas sous son aspect rocheux, mais seulement débonnaire dans un site fortement boisé. Retour par le même itinéraire. Rendez-vous au village pour prendre une collation au MAC Café. De retour au village, une halte s’impose à l’auberge du village.

© Tous droits réservés - Le Mas - Site réalisé par Minerall Group

Le Mas – Gars

Le Mas – Gars

Départ

Dénivellation

Distance

Durée

Niveau

Carte

 

 

 

 

Visite à une autre commune de l’autre côté de la montagne de Charamel, en passant par le col de Bane, afin de découvrir le charmant village de Gars et sa superbe fontaine-cascade.

Il n’est peut-être pas inutile de rappeler que ce fut le lieu de naissance et d’enterrement de Célestin Freinet (1896/ 1966) qui annonçait une nouvelle pédagogie scolaire, auquel de très nombreux touristes étrangers viennent rendre hommage.

Prévoir un véhicule pour le retour.

Depuis la belle fontaine du village (900m – b.99) suivre la montée de l’église par des escaliers pavés ; c’est dans le pré que se divisent les itinéraires (b.98). Prendre à gauche (Ouest) la direction du col de Bane, en suivant un bon sentier qui permet de gagner de l’altitude par de larges lacets jusque sous le sommet de Charamel, puis par une longue traversée atteindre le col de Bane (1.380m – b.112).

La descente du versant ubac débute par la naissance de la Combe d’Enrafli, puis par le franchissement de cinq petits ruisseaux juste audessus de la Barre du Claou que l’on croise vers la cote 1.100m. Poursuivre la descente en écharpe pour trouver le “méchant” vallon du Plan, d’où après sa tra- versée, il faudra longer sa rive gauche. C’est par les quartiers la Gourre et les Villars que l’on atteint la clairière (894m) sous la Coste de Pra Cournu. Le cheminement suit la rive gauche d’un petit vallon en passant entre le Coste Faou et le Coste de Pra Cournu.

Rapidement à droite du Coste de l’Oubrée, parvenir sur les berges cultivées de l’Estéron (b.34 et 33) que l’on franchit sur un pont (715m). Prendre de suite à gauche sur une voie goudronnée pour rentrer via les balises 31 et 30 dans le village de Gars (745m). Ce village situé au pied de la barrière rocheuse du Mont de Gars (1.193m) possède une source exceptionnelle qui, par une cascade, coule en permanence dans un bassin de la place face à la mairie.

Une visite s’impose à l’église paroissiale Saint Sauveur (XII°siècle), la chapelle Saint Joseph (XVIII°siècle), ainsi qu’à la chapelle Saint Pancrace sans oublier le vieux moulin et le musée Freinet qui lui est désormais consacré. Remarquez une pierre sculptée de l’époque romaine dans le mur d’entrée du cimetière où se trouve la tombe de Célestin Freinet.

Pour le retour, utiliser le véhicule mis en place à l’aller. De retour au village, une halte s’impose à l’auberge du village.

© Tous droits réservés - Le Mas - Site réalisé par Minerall Group

Le Mas – Les Mujouls

Le Mas – Les Mujouls

Départ

Dénivellation

Distance

Durée

Niveau

Carte

 

 

 

 

Randonnée de liaison entre deux villages perchés du canton de Saint-Auban.

Le parcours abordera le versant adret de la montagne de Charamel, avant de basculer vers le versant ubac, proche du quartier Abdoun où des vestiges de l’occupation romaine furent trouvés.

Le franchissement de l’Estéron sur un magnifique pont suspendu sera un point fort de cette randonnée avant l’assaut final vers le village des Mujouls. Prévoir un véhicule pour le retour.

Depuis la fontaine Jules Vial (900m -b.99) installée sur la place Jules Muraire dit Raimu, monter par des escaliers pavés en direction Nord afin de passer en contrebas de l’église et d’un réservoir ; c’est dans le pré que se divisent les itinéraires (b.98). Il faudra prendre à droite (Est) un bon cheminement qui va traverser en biais le versant Sud de la montagne de Charamel, tantôt sous des parties boisées, tantôt sur des terrains arides, pour déboucher sur la crête à la cote 1.230m.

C’est sur le versant ubac (Nord) que le chemin atteint une intersection (1.090m – b.97). Suivre vers le Nord (à gauche) le sentier descendant vers le quartier Abdoun (988m) avec sa vaste prairie. Les historiens nous apprennent qu’en ce lieu un petit autel votif du III°siècle était dédié au dieu Mars. Sans tenir compte de la piste qui dessert ce quar- tier, suivre la rive gauche du vallon d’Abdoun qui descend dans l’importante forêt domaniale. Ce sentier rejoint dans une épingle à cheveux (620m) la piste forestière qu’il faut maintenant suivre jusqu’au pont suspendu lancé au-dessus de l’Estéron et inauguré le 12 juin 2004.

Le pont de pierre (1876) fut longtemps l’unique passage reliant les hameaux de la Villette et d’Abdoun, mais malheureusement les crues violentes de la rivière ont eu raison de sa pile centrale qui donna dès lors des signes d’effondrement. Après ce passage, maintenant sécurisé, (b.62) c’est en grande partie en utilisant la piste (b.63) que l’on remonte vers le village des Mujouls, sur un nouveau tracé; par les ruines de Laurouet (b.67) puis sur la piste qui fait un large crochet, avant d’utiliser un petit raccourci jusqu’au village (b.66).

Prenons le temps d’une visite de ce petit village perché, avec son église paroissiale Ste Marthe de style roman, à double clocheton, ainsi que de sa chapelle St Martin du XIII°siècle. Pour le retour, utiliser le véhicule mis en place à l’aller. De retour au village, une halte s’impose à l’auberge du village.

© Tous droits réservés - Le Mas - Site réalisé par Minerall Group

Le-Mas-Aiglun

Le-Mas-Aiglun

Départ

Dénivellation

Distance

Durée

Niveau

Carte

 

 

 

 

Ce parcours, se déroulant presque entièrement sous un beau couvert forestier de la forêt domaniale de la Gironde, permet de rejoindre tout d’abord le hameau des Tardons puis le village perché d’Aiglun.

Servant de limite administrative entre les deux communes, l’Estéron a taillé l’une de ses clues les plus impressionnantes et très réputée dans le monde du canyonisme.

Prévoir un véhicule, ce qui permettra de passer sur un pont pittoresque. 

Rallier par les sentiers le village d’Aiglun comme par le passé, c’est-à-dire avant la construction très audacieuse de la fin du XIX° siècle du pont à une seule arche qui enjambe l’Estéron et le percement de la route dans les immenses falaises.

Le grand poète Frédéric Mistral fut séduit par le charme de ce village et s’en servit comme cadre pour son poème “Calendal”. Depuis la fontaine de la place (900m- b.99) descendre vers l’Est pour s’engager (b.100) sur le bon chemin muletier qui conduit sur le pont de la Gironde (727m – b.101). Après l’avoir traversé, prendre à gauche (b.102) presque dans le lit de la rivière, pour utiliser un bon sentier qui va traverser le vallon de la Combe Croux ; négliger une trace à gauche qui conduit au hameau en ruines de Sarrodier.

Le sentier continue de s’élever dans une forêt assez dense, puis descend légèrement pour franchir sur une belle passerelle de bois le val- lon de Pigros avant de remonter vers les ruines homonymes. Bientôt débute la descente sur une croupe, conduisant par de nombreux lacets au magnifique pont à plusieurs arches sur la Gi- ronde (534m). Une courte remontée permet de trouver le hameau des Tardons (650m – b.95).

Ayant atteint la route D.10, la descendre sur environ 700 mètres, pour utiliser ensuite le sentier qui « plonge vers l’Estéron ». Passage près d’un oratoire et sur le pont de pierre restauré (450m – b.82). 

Ne pas utiliser la piste forestière, mais l’authentique sentier qui se maintient entre les lacets de cette piste, pour finir par une bonne grimpée par le chemin dallé jusqu’au village d’Aiglun (620m) avec sa fontaine. Pour le retour, utiliser le véhicule mis en place à l’aller. De retour au village, une halte s’impose à l’auberge du village.

© Tous droits réservés - Le Mas - Site réalisé par Minerall Group

Col de Baratus

Col de Baratus

Départ

Dénivellation

Distance

Durée

Niveau

Carte

 

 

 

 

Cette randonnée qui débute par un petit sentier un peu raide, retrouve très rapidement une agréable piste forestière qui est très facile à suivre pour atteindre le col de Baratus (1.292m).

Passage important pour rejoindre soit les villages de Briançonnet vers le Nord-Ouest ou de Gars vers le Nord-Est, ou bien vers l’Ouest pour Saint-Auban.

C’est aussi une porte d’accès à la forêt domaniale du Haut Estéron.

Depuis le village en voiture, il faudra suivre la D.10 sur 7,5km environ, jusqu’au carrefour des routes D.10 et D.110, à la borne frontière inaugurée en 2008 du Comté de Nice et du Comté de Provence. La randonnée débute en contrebas du carrefour (1.143m) par un petit sentier qui conduit facilement au pied du col de Bleine, carrefour des routes D.5/D.10 (1.129m).

De la balise 113 s’engager sur un petit sentier confidentiel qui paraîtra bien raide pour un début de randonnée, car il faut grimper près de 220m de dénivellation sur une distance d’un peu plus d’un kilomètre. Parvenu à la piste forestière (1.350m -b.114) c’est la fin des efforts car cette piste va s’étirer sans difficulté à flanc de montagne. Négliger la première intersection de piste (b.115) pour continuer à progresser vers l’Ouest. 

Trouver un peu plus loin une citerne DFCI (Défense des Forêts Contre les Incendies) qui permet un ravitaillement en eau pour les secours. La piste, en épousant le mouvement de terrain, franchit facilement trois vallons, avant de retrouver une intersection de pistes et une centaine de mètres plus loin la balise 119 (1.270m).

Il faudra descendre quelques centaines de mètres sur la piste qui file vers Saint-Auban à l’Ouest afin de profiter d’une magnifique hêtraie, essence peu fréquente dans le département. Après ce court aller-retour, retrouver la balise 119 pour s’élever vers le Nord et parvenir rapidement au col de Baratus (1.292m), but de cette randonnée.

La ligne de crête étant la limite de la forêt domaniale du Haut Estéron, la protection et l’exploitation de cette vaste forêt de l’Etat sont assurées par l’Office National des Forêts (ONF). Passage important pour rejoindre les villages de Briançonnet ou de Gars. Pour le retour, reprendre le même itinéraire. De retour au village, une halte s’impose à l’auberge du village.

© Tous droits réservés - Le Mas - Site réalisé par Minerall Group