L'histoire de la commune du Mas

Notre village, situé à 900m d’altitude, possède des richesses patrimoniales de grande importance.

Ses innombrables édifices religieux (l’église romane du XIIème siècle construite par les moines de Lérins, la chapelle des pénitents blancs du XIVème, celle dédiée à Saint-Arnoux qui a séjourné au Mas avant de devenir evêque de Metz, celle des Sausses…) s’ajoutent aux souvenirs d’une vie féodale mouvementée (le château et sa prison dans laquelle on peut observer des écritures, son donjon en ruine).

Village frontière entre le comté de Provence et le comté de Nice, Le Mas est une sentinelle qui surplombe la Gironde, classé «site remarquable». Une borne frontière a été inaugurée en septembre 2008 dans le cadre des Journées européennes du patrimoine.

Le Mas redécouvre son histoire (installation des Ligures Velaunii, existence d’une voie romaine, présence des Hospitaliers…), sa culture, son identité jusqu’à 500 habitants ont été recensés sur la commune qui comprenait alors trois écoles) et son environnement (des études universitaires sont en cours de réalisation et un document concernant 11 randonnées à effectuer à partir du village est disponible).

L’époque contemporaine retient l’histoire du B24 américain écrasé au Pic de l’Aigle et du séjour des soldats cachés par les villageois. Le village fut également lieu de naissance de la famille Muraire qui donna le jour à un certain… Raimu.

Bonne promenade dans notre histoire, merci de votre visite.

© Tous droits réservés - Le Mas - Site réalisé par Minerall Group

tristique odio Lorem sit dictum at dapibus felis ut